Le travail éducatif .
Le travail éducatif est constitué par l’ensemble des démarches réalisées, des actes posés qui vont favoriser un changement dans la réalité quotidienne des personnes accueillies.

L’objectif principal est de permettre aux hébergés de se reconstruire afin de retrouver une autonomie. Notre travail prend en compte la notion de réinsertion au sens large et ne se base pas exclusivement sur la dimension professionnelle.


Ce retour vers une autonomie va passer par différentes étapes en fonction des difficultés observées. Pour cela, chaque hébergé a un éducateur référent qui va l’accompagner tout au long de son parcours et l’aider à élaborer son projet individuel.

L’évolution et les difficultés de la personne sont évaluées et discutées avec celle-ci, puis posées par écrit de façon plus formelle dans le cadre des avenants au contrat de séjour.

La qualité de la relation établie entre éducateur et hébergé est la base du travail éducatif. Sans confiance mutuelle, l’accompagnement ne peut se mettre en place.


Le travail éducatif s’articule autour de 6 axes qui vont soutenir le projet de réinsertion sociale :

- Administratif : reprendre contact avec les administrations, mise à jour des droits, de la situation financière, retrouver son identité….

- La santé : prendre conscience de son corps, être capable d’exprimer une souffrance physique ou psychique, prendre conscience d’une ou de plusieurs addictions…

- La vie quotidienne : observation et évaluation de la capacité d’autonomie (hygiène, entretien de son lieu de vie, déplacements à l’extérieur, courses, prise en charge d’un éventuel traitement médical…)

- Vie sociale au Petit Ermitage et à l’extérieur : être en capacité d’établir des contacts avec les autres, participer aux activités proposées sur le site, ouverture sur l’extérieur, par exemple en s’autorisant des loisirs (concert, cinéma, théâtre, initiation à l’informatique…), reprendre contact avec la famille…

- Projet professionnel / Vie associative : phase de bilan où parfois une réorientation professionnelle peut être nécessaire. C’est :

> reprendre contact avec le monde du travail (travail en lien avec le PLIE des Graves, le pôle emploi de Léognan, les entreprises d’insertion…),
> faire le deuil d’une activité professionnelle ou des compétences et capacités que l’on a pu avoir, mais aussi découvrir de nouvelles capacités,
> perdre l’illusion que le travail va résoudre toutes les difficultés.

Pour ceux qui ne peuvent plus reprendre une activité professionnelle, s’investir dans une action bénévole va leur permettre de se sentir utile, d’apporter quelque chose à d’autres.
Travail et bénévolat permettent de retrouver un statut social, une reconnaissance et une revalorisation.

 

Projet de départ : La question du logement
Recherche d’un logement adapté à la situation de la personne : collectif ou non, social ou propriétaire privé, proposition d’une sous-location avec l’association. La sous-location permet de vérifier la capacité à vivre en logement autonome avec une possibilité de retour sur le collectif en cas de difficultés importantes.

Projet de départ :La question du budget
Définir les conditions financières pour prévoir le départ. Apprendre à économiser.
Préparer l’emménagement, tant au niveau matériel (mobilier, vaisselle etc…), qu’environnemental (trouver de nouveaux repères, savoir où faire ses courses, repérer les administrations utiles, repérer les lignes de transports en commun ….)

Après le départ, un accompagnement extérieur peut-être mis en place, lorsque l’hébergé en fait la demande, et lorsque l’équipe éducative pense qu’il est nécessaire de le maintenir. Il y a rarement une rupture totale avec le Petit Ermitage après le départ.

La vie collective ou l’accompagnement du groupe
Du fait que le Petit Ermitage propose un hébergement en collectivité, le travail éducatif ne se limite pas à l’individu mais s’étend au groupe.
L’observation du groupe est importante car elle est un indicateur du bien être ou non des individus qui le composent.

Le groupe est un lieu de socialisation. S’y confronter, c’est prendre conscience de l’autre, faire preuve de tolérance et admettre les différences. Le groupe a un effet miroir. L’individu se confronte à l’image qu’il renvoi aux autres. C’est un lieu d’échange et de rencontre où on réapprend à communiquer. Il permet de se revaloriser, de se sentir exister et de se sentir utile.
L’éducateur a un rôle de médiateur dans le groupe : il va pressentir les non-dits et créer un espace de parole afin de faciliter l’échange entre les hébergés. Il sert aussi d’entre deux en aidant chacun à y trouver sa place.
L’éducateur intervient également dans la gestion des conflits (régulation des tensions, anticipation et répérage des sources de conflits.)


Grenouille N° 27
La grenouille nouvelle est arrivée ! [...]


Réalisation Image-Libre Studio