Le Petit Ermitage a évolué, il est passé d’un système de lieu de vie, à un hébergement temporaire où l’on met en oeuvre les moyens nécessaires pour repartir, pour se réadapter socialement.

Notre expérience nous a montré que certaines personnes avaient une capacité d’autonomie limitée, voir inexistante. Or, il n’existe que peu de solutions pour ce public à la fois trop handicapé pour vivre seul, mais pas assez pour intégrer un établissement spécialisé.

C’est pourquoi nous travaillons actuellement sur la réalisation de deux projets :

> Une maison familiale

Dans notre esprit, cette micro structure est à destination d’un public qui n’est plus en capacité de gérer son quotidien mais qui après un passage plus ou moins long en CHRS, n’a plus de problème majeur à régler. Cette maison familiale serait encadrée par une maîtresse de maison, qui aurait pour tache d’organiser et encadrer la vie quotidienne avec eux (courses, cuisine, ménage…).
La maison familiale, réunira 6 résidents qui pourront ainsi y vivre tant que leur condition physique le permet.
C’est donc un lieu de vie qui se créerait, où il y aurait de la vie.

> Une maison relais

Le public visé pour cette structure, est celui qui est aujourd’hui stabilisé en CHRS mais qui éprouve les plus grandes difficultés à retourner en logement autonome classique à cause de l’isolement. Ce sont des personnes qui ont de grosses difficultés à gérer le lien avec les autres.
Cette maison relais disposerait d’une vingtaine de chambres (type T1) et un certain nombre d’animateurs assurerait le lien entre les résidents et avec l’extérieur.
Cette structure se fera dans le cadre d’un partenariat avec un office HLM et une commune.

 

 


Grenouille N° 27
La grenouille nouvelle est arrivée ! [...]


Réalisation Image-Libre Studio